01 janvier 2016 ~ 0 Commentaire

Réveillon 2016,une pensée pour les familles des victimes/Burundi

Il est 23h15,le réveillon du nouvel an, on va rentrer dans la nouvelle année 2016.A cette heure ci, je me pose des questions existentielles,sur ma vie,sur mon Pays le Burundi, sur Dieu…

Que me réserve l’année 2016 et qu’est ce qu’ a été ma vie jusque là…J’ai toujours été un croyant(chrétien )fervent.Je crois en Dieu dès mon jeune âge,comme la majorité des burundais.

D’abord, j’ai eu une foi d’enfant,je croyais en un Dieu de miracles,de prodiges,Imana en kirundi,Rugira vyose.

Là où il est,ce Dieu, il n’existe pas de mal.Un Dieu qui guérit,qui bénit, qui crée,qui rend justice, qui protège, qui agit instantanément et sur le champ,qui est l’opposé du mal,satan, rwubarwa bigata en kirundi,qui punit les fautes,les fautes les plus graves.

Ce Dieu peut être miséricordieux, mais il ne faut pas quand même récidiver et faire du mal aux autres exprès et en ne pensant qu’à soi.Il est source de la loi et de la justice, ne rendrait -il pas justice?Par exemple tuer,pour moi c’est très grave,et ça mérite une punition.En grandissant,je me rend compte de la réalité, tout en étant pas totalement loin de ma foi d’enfant.

Cette année 2015,j’ai  été déboussolé par un président du Burundi qui se réclame de dieu,qui tue,qui torture au nom de dieu…Je ne peux pas oser dire dieu en grand caractère parlant de son dieu,ça serait manquer de respect au mien, au Dieu en qui je crois.

Le Dieu en qui je crois,qui a été incarné par Jésus sur terre est un Dieu de tolérance, d’amour, pas belliqueux.Il ne mettrait pas en deuil une mère,il ne rendrait pas orphelins des enfants,partout où passait Jésus, il guérissait les malades,il ressuscitait les morts,c’était ça le royaume de Dieu,la bonne nouvelle qu’il est venu donner au nom de son père.

Je reviens sur le Burundi,depuis plus de 10 ans que Pierre Nkurunziza est au pouvoir,lui et sa femme organisent des prières publiques,après on entend 300 personnes tuées ici, 200 personnes tuées là,quelques mères emportées par une grenade là bas et Pierre Nkurunziza et sa femme disent que c’est leur dieu qui endeuillent le Pays pour les maintenir au pouvoir,pour un troisième mandat que la constitution et les accords d’Arusha ne les autorisaient pas,après toutes leurs magouilles politiques,leurs jeux mesquins, leurs sournoiseries, la misère dans laquelle ils ont plongé le Pays,la guerre qu’ils ont enclenchée; etc.

Ils chantent alléluia devant l’angoisse des mères en deuil et élèvent des cantiques d’actions de grâce…ça n’arrive qu’aux autres,pourvu que nos enfants soient en sécurité!

Même sur sa croix hélas,la croix qui a été dure à comprendre par ma foi,Jésus n’a pas dit à ceux qui le crucifiaient,vous allez crever,il a dit: »Pardonnez -leur, Père… »Mais le Dieu de Denise et Pierre Nkurunziza extermine sur son passage tous ceux qui ont le malheur de ne pas se prosterner devant leur majesté éternelle et divine et crier Ave oh roi et reine!

Logiquement,avec la raison et la conscience,comment se fait il qu’une personne peut faire tuer à longueur de journée les enfants des autres et prier un dieu pour qu’il le protège ses enfants?En principe, »umuvyeyi asa n’uwundi », un parent ressemble à un autre.

Jésus l’a bien dit,ne fait pas à quelqu’un d’autre ce que tu ne voudrais pas que l’on te fasse, quand tu tues un enfant de quelqu’un d’autre,mets toi à sa place et pense au jour où ton propre enfant te serait enlevé.

Avant de tuer quelqu’un d’autre, tu réfléchirais deux fois, avant d’aller prier un quelconque dieu, tu n’oserais pas te présenter,si tu ne veux pas le faire couvrir de honte.

Tout cela m’a refroidi,m’a éloigné d’un Dieu sur qui je me suis toujours appuyé et je suis en froid avec lui depuis un certain temps.Il ne peut pas couvrir ça, il ne peut pas supporter un tel affront, il ne peut pas les laisser égarer les gens comme ça.Il ne peut pas protéger les bourreaux et laisser mourir les innocents,les enfants,les mamans,les vieux, les jeunes hommes et jeunes filles pleins de rêves et de vie.

Pour rétablir l’honneur de son nom,il doit agir,et ça traîne,et ça nous décourage.Peut être c’est une épreuve pour ma foi que je dois surmonter.

Chaque être humain est animé de compassion,on ne peut pas se souhaiter un nouvel an,comme si les fils et filles du Burundi ne meurent pas tous les jours,des centaines de familles pleurent les leurs,en ce nouvel an, pleurons avec eux,et souhaitons qu’il n’y ait plus de pleurs et de désarroi dans les familles,dans notre Pays.

Ce Dieu qui s’avère mystérieux, en qui la majorité des Burundais croient,notre Imana,pas Rwuba rwa bigata, attendons le patiemment,peut être va t’il faire honneur à son nom,je le crois très fort, dans le découragement, dans l’incertitude.

Reconnaissons que nous ne sommes que des humains,soyons humbles, nous ne savons pas tout,rien par ailleurs, que très peu,il a le dernier mot…Que celui qui ne tue pas des innocents, continuent à ne pas les tuer.

Je n’ose pas vous souhaiter une nouvelle année,entrons dedans,le regard tourné vers le vrai Dieu, confions lui notre passage sur cette terre,après tout, n’est ce pas lui qui en était l’auteur et qui a notre destinée en ses mains,que ça soit ici bas ou dans l’après vie?

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Topolina |
White Noise |
Majestics2016 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Attelages Bovins Charollais
| Kox 3d (impression 3D)
| Solutionspluriel