26 décembre 2015 ~ 0 Commentaire

Priscilla Hakiza,votre dieu désire un Burundi paralysé, de misère,de sang et de désordre?

Plus rien ne nous étonne au Burundi,c’est gravissime si je dois répéter les autres.On va parler d’une femme,une mère,qui a toujours eu de hautes fonctions dans les deux derniers mandats de Pierre Nkurunziza,son mari a été recteur de l’Université du Burundi,elle a été vice présidente du sénat etc, en tout cas elle est toujours dans les parages.

Pour légitimer sa soif de manger sur le malheur des autres, elle invoque un dieu,un dieu qui a investi Nkurunziza pour mettre le Pays dans le chaos,un Pays qui jadis était un Pays de lait et du miel, est devenu le terrain des pleurs, des larmes du chagrin, de l’amertume des parents qui perdent à longueur de jours leurs enfants.Un Pays caractérisé par l’insécurité,la pauvreté, la corruption,il est mis à genou par Nkurunziza le pseudo président,on s’attend au pire.

Madame Priscilla, je te conseillerais d’aller te faire soigner, la cupidité  de toi et ton mari a dépassé les bornes et ne saurait être toléré par des gens sensés.Tu fais la honte des mères, tout cela passera mais toi et ta descendance,l’histoire vous poursuivra, les générations apprendront,qu’il y a eu une femme qui a déshonoré son Pays, le titre de Mère, qui a dansé sur les cadavres des innocents, juste pour son propre ventre….

Je n’ai jamais vu Inarunyonga,Inamujandi, on les connait de par leur bravoures,même si notre Pays était un Pays à tradition orale, actuellement, il y a internet,crois tu que cela va s’effacer?

Je te conseille vivement de t’amender et d’aller demander pardon aux parents comme toi en deuil, d’avoir offensé les mémoires des leurs,pauvre femme.Comment cela est ce possible des femmes comme toi?

Priscilla, je te connais, je n’avais jamais vu ton visage, mais bien vers 2012, j’avais déjà entendu que tu es une lèche bottes, mais je ne savais pas que ça pourrais arriver jusque là…

Madame Priscilla, tu as refusé qu’il y ait protection des civils, mais tu sais très bien au fond de toi que tu n’es pas à l’abri, une fois qu’on aura fini avec nous autres, ton tour viendra,mais ta lâcheté et ta rapacité t’ont poussées à vendre les tiens, quel couple!On n’en revient pas sur ton mari…

Je me désolidarise avec toi,tu nous fais honte

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Topolina |
White Noise |
Majestics2016 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Attelages Bovins Charollais
| Kox 3d (impression 3D)
| Solutionspluriel